battery-5305727_1280

Quels types de batteries lithium-ion retrouve-t-on dans les VÉ?

Les batteries lithium-ion sont devenues la technologie la plus utilisée par les manufacturiers dans les véhicules électriques. Avec les années, plusieurs facteurs ont propulsé cette technologie à l’avant-scène tels que son rapport poids/puissance, sa haute densité énergétique et sa faible autodécharge. Cependant, saviez-vous qu’il existe plusieurs types de batteries dans nos véhicules? En effet, les batteries peuvent varier en densité énergétique, poids, voltage et chimies. Ces caractéristiques affecteront non seulement leurs capacités en termes de portée et de puissance, mais aussi leurs coûts de production. Puisque les batteries représentent une importante part du coût d’un véhicule électrique, ceci affectera inévitablement le prix d’achat pour les consommateurs.

En industrie, les batteries lithium-ion sont généralement classées selon leurs compositions chimiques de la cathode. Aujourd’hui, les chimies les plus communes sur le marché sont les NMC, NCA, LFP et LMO. Mais que signifient ces lettres? Elles font référence aux matériaux utilisés dans la cathode, l’électrode positive de la batterie. Ces matériaux incluent le nickel, le manganèse, le cobalt, l’aluminium, le fer et le phosphate.

Mais où se trouve le lithium? Lorsque la batterie est déchargée, le lithium se trouve dans la structure de la cathode. Le lithium est présent dans l’électrolyte liquide de la batterie où ses ions peuvent se déplacer de la cathode vers l’anode (l’électrode négative) lorsque l’on charge la batterie et vis-versa lorsqu’on la décharge. Ainsi, lorsqu’une batterie est à pleine charge, la majorité du lithium se trouve dans l’anode composée généralement de graphite.

Comment la chimie d’une batterie peut-elle affecter mon VÉ? En général, les batteries à base de nickel (NMC, NCA) offrent de meilleures performances. Plusieurs manufacturiers automobiles comme Tesla, Volkswagen, BMW, Audi et GM les utilisent. Cependant, ces batteries coutent plus chers à produire dû au coût des matériaux utilisés. D’autre part, les batteries LFP et LMO sont peut-être moins performantes, mais elles sont typiquement plus stables et moins dispendieuses.

Un autre aspect important à considérer est l’énergie des batteries. À travers les années, l’énergie en kWh des packs de batteries est en constante croissance afin d’offrir une plus grande portée et puissance aux consommateurs. De nos jours, l’énergie d’un battery pack peut varier entre 30 kWh et 100 kWh pour une Tesla, Porsche ou Audi. Les cellules de batteries trouvées dans ces véhicules peuvent également varier en trois types de formes. Le premier est la forme cylindre (18650) tel qu’illustré sur la photo plus haut. Les deux autres formes sont la prismatique et la « pouch cells ».

Finalement, les technologies de recyclage doivent prendre en compte de toutes ces caractéristiques afin de traiter tous les types de batteries lithium-ion. Un des éléments différenciateurs du procédé Lithion est que peu importe le type de votre batterie en fin de vie, notre procédé pourra la recycler de façon durable. Pour en apprendre plus sur notre technologie http://bit.ly/lithiontech

Share on linkedin
Share on email